Archive for the ‘syndicats’ Category

La restraite des personnels BIATOSS

octobre 20, 2010

L’Intersyndicale de l’Université de Rouen a mis en ligne un document récapitulant le montant des pensions des personnels BIATOSS, à consulter en ligne à l’adresse suivante :
http://www.ferc-sup.cgt.fr/site/IMG/pdf/Biatoss_et_Montants_des_pensions_selon_projet_de_loi_2010.pdf

DU MANAGEMENT PARTICIPATIF A LA REPRESSION JUDICIAIRE OU : DE LA DESHUMANISATION DES RAPPORTS SOCIAUX

novembre 18, 2009

Un magasinier des bibliothèques (Paris 6) découvre dans les containaires-poubelles de sa faculté des chaises. Un vingtaine.

Il les récupère. Comme beaucoup de personnels de la communauté universitaire (du biatoss au chercheur en passant par l’enseignant-chercheur) l’auraient ou l’ont fait, comme nous en avons de très nombreux témoignages. Bref, rien que de très ordinaire.
Ce qui l’est moins est la suite : pendant les congés de la Toussaint qu’il a pris pour s’occuper de ses enfants en vacances scolaires, il est convoqué au commissariat où on lui dit :
– qu’à la demande du service juridique de l’UPMC le parquet a été saisi
– que le procureur de la république a alerté les services de police pour notification d’un « rappel à la loi par officier de police judiciaire ». Celui-ci informe « l’interressé que ce magistrat a décidé de ne pas donner de suite judiciaire à la présente procédure, à la condition qu’il ne commette pas une autre infraction, et ce, pendant un délai de trois ans, qu’à défaut, il sera poursuivi devant le tribunal ».
Il lui est dit dans le même temps qu’il aurait pu être mis en garde à vue dans le cadre de cette procédure.
FO Paris 6 tient à dire qu’en d’autres temps sa hiérarchie l’aurait convoqué et vu :
– pour lui demander s’il était l’auteur de ces faits
– pour lui demander de s’en expliquer, voire de lui permettre construire sa défense et d’alerter les syndicats
– pour se faire « remonter les bretelles » si les instances concernées le trouvaient coupable
– pour l’avertir que les choses n’en resteraient pas là et qu’il y aurait des suites.
Dans tous les cas, nous aurions été là dans une gestion normale et humaine de cette « affaire ».
RIEN DE TOUT CELA N’A ETE FAIT.
C’était d’autres temps. Avant la LRU.

Questionnaire « précaires »

octobre 20, 2009

Pour que les précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche publique sortent de l’invisibilité, un questionnaire (anonyme) destiné à recueillir leurs conditions de travail est à remplir en ligne à l’adresse suivante : http://www.precarite-esr.org

Ce questionnaire vise toutes les personnes qui, dans un statut précaire, travaillent pour l’enseignement supérieur et la recherche publique (ESRP) que ce soit dans des fonctions de chercheur-e-s ou de personnels administratifs ou techniques, et ce dans toutes les disciplines et tous les secteurs de l’ESRP. Le remplissage du questionnaire prend moins de 10 minutes et couvre à la fois la question des rémunérations (y compris bien sûr le travail gratuit), les conditions de travail et les relations avec les autres acteurs de l’ESRP.

Ce questionnaire a été d’abord construit et administré sur le site CNRS Pouchet (Paris), au printemps dernier. Il est à présent porté à un niveau national par l’intersyndicale ainsi que SLR et SLU.

Il est très important que cette consultation recueille un maximum de réponses dans le but d’avoir une image la plus précise possible de la précarité et d’établir un cahier revendicatif à l’adresse du gouvernement. A diffuser largement

.

Communiqué intersyndical 9 avril 2009

avril 15, 2009

En lien, le communiqué des organisations syndicales de la Fonction publique du 9 avril 2009.

communique_intersyndical_du_9_avril_2009

Motion des syndicats de l’administration centrale

avril 4, 2009

En lien la motion des syndicats de l’administration centrale des ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche et de l’éducation nationale.

motion-syndicats-ministeres-mesr-ment

Entrevue syndicats/MESR

avril 4, 2009

Lien le compte rendu de l’entrevue du 18 mars 2009 Intersyndicales/MESR.

SDBIS, BU, où va-t-on ?

cr-entrevue-intersyndicales_mesr-18mars09

Manifester le 2 avril et amplifier la lutte des BIATOS dans l’enseignement supérieur !

avril 1, 2009

Communiqué du bureau national du SNASUB-FSU du 31 mars

Manifester le 2 avril et amplifier la lutte des BIATOS dans l’enseignement supérieur !


Deux mois après le début du mot d’ordre « l’Université s’arrête », la mobilisation exceptionnelle dans l’enseignement supérieur et la recherche ne faiblit pas malgré les manœuvres de reculs du gouvernement.

La participation des BIATOS à ce mouvement s’amplifie, même si la question de la grève, et a fortiori de la grève répétée et prolongée, ne peut leur être posée dans les mêmes termes que pour les enseignants chercheurs ou les étudiants, du fait notamment des retenues sur salaires qui leur sont applicables. Cette participation dépasse largement la simple solidarité et se traduit dans les Assemblées générales (AG) communes à tous les personnels et étudiants, par la participation aux manifestations et à des formes d’actions diversifiées comme la ronde infinie des obstinés ou des rencontres conviviales sur les campus. Tout cela témoigne d’un engagement profond des personnels BIATOS dans la lutte, engagement que permet de consolider la tenue d’AG spécifiques lors desquelles sont discutées leurs revendications et leur visibilité dans le mouvement.


Le SNASUB rappelle ses revendications :

retrait des contre réformes (RGPP, loi de mobilité, …)

abrogation de la LRU

revalorisation des carrières et augmentation des salaires, avec un minimum fonction publique à 1600 euros nets

restitution des 1030 postes supprimés dans le budget 2009

résorption de la précarité par la mise en place d’un plan pluriannuel de création d’emplois statutaires

refus de l’externalisation des services et des missions, notamment celles concernant des catégories C

maintien des statuts nationaux pour tous les personnels dans le cadre de la fonction publique d’Etat, maintien du statut interministériel des personnels de bibliothèque (Culture-Enseignement supérieur), maintien du statut de l’ASU dans l’enseignement supérieur, rétablissement de la SDBIS

maintien de l’action sociale pour tous les personnels, au niveau ministériel

maintien et renforcement du rôle des instances paritaires


Car d’évidence le compte n’y est pas. Ni sur le statut des enseignants chercheurs, ni sur le projet de contrat doctoral, ni sur le maintien des emplois en 2009, ni sur le devenir des organismes de recherche. Même sur la formation des enseignants, Darcos et Pécresse cherchent avant tout à diviser et épuiser la lutte. Aucun cadre de négociation globale n’a été ouvert. Le saucissonnage des dossiers a au contraire conduit plusieurs fois à la rupture. Par son refus d’entendre les revendications y compris en appelant à des sanctions et en envoyant les forces de répression, le gouvernement porte seul la responsabilité de la situation.

Le SNASUB appelle les personnels BIATOS de l’enseignement supérieur à participer nombreux à la journée nationale de manifestation du 2 avril afin de contribuer a son succès, y compris par la grève ce jour là. Selon la situation locale, il est possible de décider collectivement des modalités les plus appropriées (temps banalisés, soutien financier par une caisse de solidarité, etc) . L’objectif est de permettre au plus grand nombre de participer aux manifestations et de renforcer une mobilisation durable.

Le SNASUB invite les personnels BIATOS à constituer des cortèges en tête des manifestations du 2 avril, comme cela a été proposé par la coordination nationale des universités.

Afin de couvrir l’ensemble des actions pendant cette période, le SNASUB rappelle qu’il a déposé un préavis de grève et que celui ci sera reconduit de semaine en semaine tant que se poursuivra la mobilisation.

Le SNASUB se félicite du succès de la mobilisation interprofessionnelle du 19 mars à laquelle les personnels BIATOS ont contribué. La première rencontre nationale des BIATOS le 21 mars a permis de faire prendre en compte nos spécificités, nos revendications dans la mobilisation des universités. Le SNASUB appelle les personnels de tous les établissements à envoyer des délégués à la coordination des BIATOS et ITA du 4 avril à Paris 8 Saint Denis, à laquelle le SNASUB sera présent es-qualité.

Le SNASUB, qui défend un syndicalisme de transformation sociale, est engagé avec les personnels et les étudiants dans la lutte.

Tous ensemble, pour faire reculer le gouvernement !

Le 31 mars 2009